Aménagement de la Bassée

Projets similaires

Analyse Coûts-Bénéfices

Analyse Coûts-Bénéfices (ACB) des projets d’aménagement de protection des personnes et des biens du Plan d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) du bassin Orne et Seulles

Plan Climat Energie Territorial du Conseil régional de Picardie

Mission d'accompagnement dans la mise en place du Plan Climat de l’administration régionale.

Aménagement de la Bassée

Les Grands Lacs de Seine ont confié à ISL la réalisation d’une étude prospective sur la neutralité énergétique du projet d’aménagement de la Bassée.

Projet : 

Situé en amont de la confluence entre la Seine et l’Yonne, le projet de la Bassée s’inscrit dans le dispositif de protection de Paris contre les inondations de la Seine et de ses affluents. Le projet de la Bassée vise à aménager un système de 2 300 hectares de casiers endigués destinés à stocker une partie du volume du pic de crue de la Seine (environ 50 millions de m3). Les pompages nécessaires à ce stockage temporaire se traduisent par une importante consommation d’énergie.

Au-delà de la vocation centrale de protection contre les crues, la conception du projet s’inscrit dans une stratégie plus globale en réponse à différentes préoccupations environnementales.

Le sujet de l’énergie est intégré très en amont, dès les réflexions d’avant projet (phases d’opportunité et de faisabilité) au travers de la notion de « neutralité énergétique ».

L’intégration au projet d’une dimension énergétique est tout à fait pertinente pour répondre aux exigences introduites, depuis 2009, par les lois Grenelle en matière d’enjeux énergétiques et climatiques. Le volet « neutralité énergétique » des études préliminaires est également de nature à faciliter le dialogue lors des étapes de concertation.

La neutralité énergétique peut être définie comme la combinaison de toutes les actions mises en œuvre pour réduire l’impact du projet en termes de consommations d’énergies. Trois catégories d’actions sont ainsi distinguées pour atteindre la neutralité énergétique :

  • L’optimisation des consommations dont l’objectif est de réduire le montant global des énergies consommées par le projet ;
  • Les actions d’optimisation (sobriété et efficience) ;
  • L’équilibre et la compensation des consommations obtenus par diminution arithmétique des montants consommés par production d’énergies sur le site.
Mission : 

La mission confiée à ISL par les Grands Lacs de Seine a consisté en :

  • Une étude de benchmarking destinée à analyser les dispositifs comparables pour capitaliser l’expérience détenue par d’autres maîtres d’ouvrages confrontés à des préoccupations similaires ;
  • Une estimation de la dépense énergétique du projet de la Bassée dans ses différentes phases en l’absence de réflexion visant à diminuer ou à compenser cette dépense ;
  • Une étape de formulation de recommandations pour réduire, équilibrer et compenser les dépenses énergétiques du projet.

 

L’analyse des solutions d’équilibrage et de compensation a balayé les solutions suivantes :

  • Turbinage des eaux stockées lors de leur libération ;
  • Implantation de panneaux photovoltaïques sur les talus des digues ;
  • Implantation d’éoliennes dans l’emprise foncière du projet ;
  • Production de biomasse énergie dans les casiers ;
  • Effacement diffus.
Le projet
Pays/région : 
France
Client: 
Grands Lacs de Seine
Période : 
2010-2011