Bassin du Congo-Oubangui-Sangha

Projets similaires

Barrage High Grand Falls

Le nouveau barrage, High Grand Falls, est un barrage de hauteur 115 m environ, qui crée une retenue de 5,5 milliards de m3, à buts multiples : hydroélectricité de pointe, soutien des étiages, soutien de l’agriculture de décrue, irrigation, protection contre les inondations.

Barrage de Kissir

Etudes d'exécution et surveillance des travaux de réalisation du nouveau barrage de Kissir, ouvrage financé au titre du programme de soutien à la relance économique (PSRE).

Barrage de Taht

Nouveau barrage sur l’oued Taht, dans la wilaya de Relizane, en amont du barrage SMBA. Le projet retenu est un barrage voûte, de hauteur 44 m sur ses fondations. La capacité du réservoir est de 7 millions de m3. Le débit de pointe de la crue de projet est 1600 m3/s

Barrage Ramdane Djamel

Nouveau barrage sur l’oued SafSaf, dans la wilaya de Skikda, en amont du barrage de Zardezas, dont la retenue est largement envasée. Le projet s’oriente vers un barrage de hauteur 80 m environ, créant une retenue de 100 millions de mètre cube environ.

Barrage Ouljet Mellegue

Ouvrage en BCR de hauteur 50 m environ, complété par des digues en remblai. Les travaux sont conduits par Cosider, qui a confié à ISL une mission de révision de la conception, et la réalisation des études plans d’exécution.

Inland Water Resources Management Programme

Gestion intégrée de la ressource en eau sur les pays de la corne de l’Afrique

Stations de Transfert d’Energie par Pompage

Études de pré-faisabilité des Stations de Transfert d’Energie par Pompage (STEP) de Smir et Abdelmoumen

Fleuve Niger

Analyse de la cohérence entre le Plan d'Action de Développement Durable du Bassin du Niger (PADD) et les programmes régionaux et nationaux

Aménagements hydroélectriques M’dez El Menzel

ISL participe à la réalisation de la cinquième tranche du programme d'électrification rurale global (PERG 5)

Aménagement hydroélectrique Ouljet Essoltane

Ajout de production d’hydroélectricité comme vocation supplémentaire au futur ouvrage.

 

Interconnexion des barrages Sidi Saad et El Houareb

Améliorer la situation hydraulique de la plaine de Kairouan (Tunisie centrale) par l’interconnexion des deux barrages.

Parc hydroélectrique français

Constitution d’une base de données des centrales hydroélectriques françaises d’une puissance supérieure à 20 MW.

Barrage de Fomi

Etude d'impact hydraulique de l’aménagement hydroélectrique de Fomi (90 MW) en Guinée.

Aménagement hydroélectrique de Gouina

Impact du barrage sur les conditions hydrauliques et hydrologiques.

Bassin du Congo-Oubangui-Sangha

Assistance à Maîtrise d'ouvrage auprès de la Commission Internationale du bassin du Congo-Oubangui-Sangha (CICOS).

Projet : 

Résumé

 

Comme tout organisme de grand bassin transfrontalier, le mandat de la CICOS inclut l’examen des projets de grandes infrastructures hydrauliques, les grands périmètres irrigués.

La CICOS a confié à ISL deux missions d’expertise :

  • l’élaboration d’une étude de développement des infrastructures hydrauliques dans le bassin du Congo;
  • la critique des termes de références de l’étude portée par la Commission du Bassin du Lac Tchad (transfert des eaux) et la formulation de recommandations visant à comparer des stratégies de gestion de la ressource en eau en prenant en compte tous les usages et en particulier la navigation sur le fleuve.

 

Projet

 

A la suite d’une analyse de la documentation, d’entretiens avec tous les acteurs dans le 4 pays membres de la CICOS (Cameroun, RCA, , RC, RDC), des priorités de développement des infrastructures hydrauliques ont été identifiées. L’analyse multicritères met en évidence l’intérêt de Grand Inga. Si son impact sur l’environnement est fort, son impact hydrologique et sa capacité à remplir les objectifs via une ligne interconnectée en font un projet structurant qui mérite un approfondissement des études comme cela s’engage aujourd’hui.

 

Le comparatif avec l’aménagement de plusieurs sites sur le bas Congo reste à mener. Ces sites se classent dans les 15 premiers aménagements selon les résultats de l’analyse. Ils sont situés dans une zone sensible du point de vue environnemental comme l’est Inga 3 et souffrent d'une puissance garantie moindre, bien que proche de la moitié des besoins en énergie de la sous région si l’on considère l’ensemble de la chaîne.

 

En se limitant strictement aux besoins énergétiques de la CICOS, les ouvrages du bas Congo au fil de l’eau, présentent des avantages par rapport au Grand Inga ; de plus, chacun d’eux peut répondre à une demande locale existante.

 

Les deux schémas de grande puissance (Grand Inga et chaîne de centrales sur le bas Congo) n’ont un intérêt que dans la mesure où ils s’inscrivent dans le grand réseau interconnecté PEAC/CEMAC.

 

Le barrage de Palambo est bien classé. Il allie une puissance garantie intéressante et une capacité de soutien d’étiage permettant d’améliorer de manière substantielle la navigation. Le premier point est particulièrement intéressant dans une zone qui souffre de débits d’étiage faibles ce qui limite le potentiel des centrales au fil de l’eau. Sa grande surface en eau a un impact hydrologique et environnemental non négligeable. L’ajout d’un transfert d’eau en augmentant la superficie de la retenue et impactant la ressource en eau serait susceptible de le déclasser. Les études portées par la CBLT fourniront des éléments de réponse précis à ce sujet.

 

La Commission Internationale du Bassin Congo Oubangui Sangha a désiré mieux apprécier les possibles impacts sur l’environnement et les usages du projet de transfert des eaux du Cong vers le lac Tchad ; suite à une analyse approfondie de la documentation, ISL a proposé d’amender les termes de références de l’étude portée par la Commission du Bassin du Lac Tchad et de réaliser une étude visant à comparer des stratégies de gestion de la ressource en eau en prenant en compte tous les usages et en particulier la navigation sur le fleuve.

Mission : 
  • Entretien avec les services concernés par la gestion des eaux sur le fleuve Congo;
  • Analyse bibliographique relative à l’hydrologie, l’hydraulique et la sédimentologie du fleuve Congo;
  • Rédaction de termes de références aptes à apprécier l’impact du transfert;
  • Mise en perspective de stratégies de gestion et liste des impacts potentiels à prendre en compte pour le choix du meilleur parti;
  • Conseil à la CICOS dans le cadre des concertations avec la CBLT;
  • Etablissement des priorités nationales concernant les infrastructures hydrauliques neuves dans les Etats Membres de la CICOS;
  • Elaboration des scénarios pour le développement des infrastructures hydrauliques à l’horizon 2030.
Le projet
Pays/région : 
Bassin du Congo
Client: 
Commission Internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS)
Période : 
2010-2011