Ecluse du Brault

Projets similaires

Ecluses de Fontinettes et de Flandres

Proposition d'aménagements permettant le maintien du niveau d’eau dans un bief de navigation en tenant compte des volumes d’eau lâchés par l’écluse amont.

Ecluse du Brault

Confortement des ouvrages de l'écluse du Brault

Projet : 

L’écluse du Brault, construite en 1886, est une écluse à grand gabarit de 11 m x 104 m qui relie, via le canal maritime latéral à la Sèvre Niortaise, le port de Marans à l’anse de l’Aiguillon. Outre la fonction d’éclusage des bateaux, l’écluse du Brault : La capacité utile de la retenue est de 19,5 Mm3, dont 14,8 Mm3 de volume utile.

  • participe à la gestion des niveaux d’eau du Marais Poitevin ;
  • participe à l’évacuation des crues de la Sèvre Niortaise : les portes étant fermées, le débit est évacué par les vantelles de la porte d’èbe de la tête aval, si le débit est trop important, les portes de l’écluse sont ouvertes ;
  • permet d’effectuer des prises d’eau de mer pour maintenir le niveau du canal en période d’étiage et surélever temporairement son niveau afin de stocker l’eau nécessaire aux opérations de dévasage du cours naturel de la Sèvre Niortaise (bacage). Ces prises sont effectuées avec les vantelles de la porte de flot de la tête aval.

 

Chacune des deux têtes de l’écluse est équipée d’une porte d’èbe et d’une porte de flot. Ce sont des portes busquées de 7,90 m de hauteur. Les portes de la tête amont étaient les portes d’origine (structure en acier et bordé en bois). Les portes de la tête aval avaient déjà été remplacées en 1956.

 

Un pont tournant placé sur la tête amont permet le franchissement du canal. Il était autrefois emprunté par la départementale. Celle-ci franchit maintenant l’embouchure de la Sèvre en aval de l’écluse sur un pont levis. Le pont tournant avait été remplacé après la seconde guerre mondiale.

 

Les portes et le pont tournant étaient manœuvrés par des treuils électriques. Les vantelles des portes étaient manœuvrées par des crics électriques.

 

Le fond du sas n’était pas revêtu. L’utilisation de l’écluse comme évacuateur de crues a provoqué son érosion et l’affouillement des perrés sur une hauteur d’environ 2 m. Ces désordres ont été détectés lors de l’inspection subaquatique de 2001.

Le sas de l’écluse a d’abord été conforté en comblant les affouillements par du béton immergé coulé après enlèvement de la vase (2001).

Les portes de la tête aval ont été remplacées en 2004. Les vantaux et les vantelles des nouvelles portes sont manœuvrés par des vérins hydrauliques. Un jeu d’éléments de batardeau a été construit et utilisé pour la mise à sec de la tête.

Mission : 
  • Diagnostic du génie civil
  • Projet, pièces techniques du Dossier de Consultation des Entreprises et assistance technique au Maître d’Oeuvre pour les travaux de confortement du sas
  • Projet, pièces techniques du Dossier de Consultation des Entreprises, VISA et assistance technique au maître d’œuvre pour le remplacement des 2 portes de la tête aval
  • Diagnostic du pont tournant
  • Projet, pièces techniques du Dossier de Consultation des Entreprises, VISA et assistance technique au maître d’œuvre pour le remplacement des 2 portes de la tête amont et du pont tournant
Le projet
Pays/région : 
France
Client: 
Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise
Période : 
2001-2006