Fleuve Niger

Thématiques

  • |

Projets similaires

Fleuve Niger

Analyse de la cohérence entre le Plan d'Action de Développement Durable du Bassin du Niger (PADD) et les programmes régionaux et nationaux

Projet : 

ISL en groupement avec GWP/AO a été mandaté par l’ABN pour vérifier que le Plan d’action de développement durable du fleuve Niger était bien en adéquation avec les politiques et programmes régionaux et nationaux.

 

L’analyse de cohérence avec les programmes régionaux a conduit aux conclusions suivantes :

  • Une pertinence générale incontestable du programme d’investissement,
  • Une concertation avec les organismes porteurs de projets à renforcer
  • Le lien entre Schéma directeur régional de lutte contre l’ensablement et schémas nationaux à clarifier,
  • Un volet 2 de mise en oeuvre délicate ; elle demande avant d’engager les actions les plus locales un travail préalable de communication à destination des services centraux et déconcentrés de l’Etat, un travail d’identification des partenaires et des besoins exprimés par les populations.
  • Le programme Niger Hycos et plus largement le réseau de mesures de la ressource : une priorité pour une bonne mise en œuvre de l’OBN,
  • Une nécessaire adaptation de l’organisation mise en place dans le cadre du PADD au fur et à mesure de l’avancée des processus GIRE.

 

L’analyse à l’échelle nationale confirme l’ensemble des conclusions tiré de l’étude à l’échelle régionale. A la lumière des entretiens avec les services nationaux concernés, de la lecture des Documents de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) et des études multisectorielles, la pertinence générale du programme d’investissement est confirmée.

 

L’analyse détaillée des actions confirme que les liens avec les services régionaux porteurs de projet doivent être renforcées en particulier avec l’ALG pour les actions localisées au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

 

Les entretiens avec les personnes ressources confirment que l’ABN doit jouer un rôle de premier plan dans le suivi de la ressource et son utilisation en soutenant les services nationaux en charge de ces questions. Il serait indiqué que l’action de l’ABN se fasse en cohérence avec l’initiative de la CEDEAO d’appui aux pays de la CEDEAO pour la conception et la mise en place de leurs SNIEau.

 

Cependant, pour les deux observatoires, la priorité doit être donnée à la récupération, au traitement de la donnée de base en l’absence de laquelle aucun indicateur ne pourra être estimé. Il y a ici urgence sous peine de ne pouvoir alimenter les bases de données essentielles (état zéro puis évolution des paramètres). Les réseaux de suivi piézométrique et de qualité des eaux sont quasi -inexistants.

 

De manière générale, le secteur du suivi de la ressource en eau souffre du manque de moyens financiers. L’action s’inscrit en effet dans le long terme et n’a pas d’influence directe sur le niveau de vie des populations. De ce point de vue, l’ABN avec sa vision à long terme a un rôle majeur à jouer.

 

Mission : 

L’étude a consisté à rencontrer les différents organismes et services oeuvrant dans le domaine de la gestion de la ressource en eau et le développement d’activités dans le secteur de l’eau, d’identifier les synergies mais aussi les possibles conflits entre les programmes envisagés, de faire des recommandations afin d’améliorer l’efficience du PADD.

 

Les prestations d’ISL ont été les suivantes :

 

  • Analyse de l’ensemble des programmes de gestion de la ressource en eau sur les 9 pays membres de l’ABN,
  • Evaluation de la mise en œuvre de la GIRE au plan national,
  • Analyse spécifique en Guinée, au Mali, au Niger et au Burkina Faso,
  • Formulation de recommandations relatives à la mise en cohérence du PADD avec les politiques nationales.
Le projet
Pays/région : 
Bassin du Niger
Client: 
Autorité du Bassin du Niger (ABN)
Période : 
2008
Partenaires : 
Partenariat Régional de l'Eau pour l'Afrique de l'Ouest (GWP/AO)