Interconnexion des barrages du Centre de la Tunisie

Projets similaires

Optimisation de la ressource en eau de la Montagne Noire La Montagne Noire constitue le système d’alimentation du canal du Midi entre Toulouse et Carcassonne
Stations de Transfert d’Energie par Pompage

Études de pré-faisabilité des Stations de Transfert d’Energie par Pompage (STEP) de Smir et Abdelmoumen

Bassin du Congo-Oubangui-Sangha

Assistance à Maîtrise d'ouvrage auprès de la Commission Internationale du bassin du Congo-Oubangui-Sangha (CICOS).

Interconnexion des barrages Sidi Saad et El Houareb

Améliorer la situation hydraulique de la plaine de Kairouan (Tunisie centrale) par l’interconnexion des deux barrages.

Canal d’amenée Seine

Mission de Maitrise d'œuvre compète des travaux de réhabilitation du canal d’amenée Seine, ouvrage de dérivation des eaux de la Seine vers un barrage réservoir.

Interconnexion des barrages du Centre de la Tunisie

Projet : 

Les oueds de la Tunisie centrale : Zéroud, Merguellil et Nebhana sont caractérisés par la rareté de leurs ressources en eau pérennes et la violence de leurs crues. Les barrages de Sidi Saad, El Houareb et Nebhana édifiés sur ces oueds ont permis le développement économique de la région en atténuant les aléas liés aux ressources en eau : protection contre les inondations, recharge de la nappe de Kairouan, création de périmètres irrigués.

Pour une meilleure exploitation de ces retenues, en particulier en période sèche, le Ministère de l’Agriculture envisage de les interconnecter.

 

L'interconnexion de ces trois barrages présente plusieurs avantages :

  • possibilité de régulation entre les retenues, pour pallier à des déficits localisés sur une d'entre elles;
  • limitation des effets des pertes par fuites dans les retenues de Nebhana et El Houareb;
  • possibilité d'adoucir les eaux de Sidi Saad par mélange des eaux des trois retenues.

La simulation de la gestion du système interconnecté a permis de montrer que la variante la plus intéressante est l’interconnexion entre Sidi Saad et El Houareb.

Le transfert entre Sidi Saad et El Houareb est effectué par l’intermédiaire d’une conduite Æ 1 100 mm, fonctionnant gravitairement dans le sens Sidi Saad – El Houareb et par pompage dans l’autre sens. Le tracé de la conduite qui suit pratiquement le pied du flanc Est de l’arc formé par les Jebels Houareb et Touila a une longueur de 26 km.

Une nouvelle station de pompage assure le transfert vers Sidi Saad à partir d’un piquage en amont de la station de pompage existante à El Houareb. Le débit de transfert est de 1 m3/s.

L’estimation du coût du projet d’interconnexion aux conditions économiques de fin-2002 est d’environ 17,2 M DTu.

Mission : 

A partir des données de gestion des 3 barrages depuis leur mise en eau, un bilan est établi. Cette étude diagnostic de la gestion de l'eau vise à déterminer, dans l'état actuel :

  • le volume en eau annuellement disponible pour les usages à l'aval,  c'est-à-dire les volumes régularisés par les barrages;
  • la valorisation effective de ce volume : volumes effectivement utilisés et évaluation du gain apporté par ces volumes.

Sur la base des résultats du diagnostic, plusieurs variantes d’interconnexion sont envisagées : quelles sont les retenues à interconnecter, quelle est la capacité de transfert ?

La variante retenue  à l’issue de cette première phase a été étudiée au niveau Avant Projet Sommaire.

 

Une analyse économique a également été réalisée. Elle a été effectuée en deux étapes :

  • comparaison de l’interconnexion avec d’autres solutions pour améliorer la situation au niveau des 3 barrages;
  • calcul du taux de rendement interne du projet.

L’analyse de l’impact du projet concerne essentiellement les périmètres irrigués de Sidi Saad et d’El Houareb ainsi que la nappe de Kairouan.

Le projet
Pays/région : 
Tunisie
Client: 
Ministère de l’Agriculture – Direction Générale des Barrages et des Grands Travaux Hydrauliques
Période : 
2002-2003
Partenaires : 
SIAA - ISL Tunisie