Optimisation de la ressource en eau de la Montagne Noire

Thématiques

  • |

Projets similaires

Optimisation de la ressource en eau de la Montagne Noire

La Montagne Noire constitue le système d’alimentation du canal du Midi entre Toulouse et Carcassonne

Projet : 

Le système d’alimentation du Canal du Midi est aujourd’hui utilisé principalement pour la navigation de plaisance entre avril et novembre avec un maximum à l’étiage en juillet et août.

 

La fréquentation, aujourd’hui comprise entre 3 000 et 10 000 bateaux par an selon les sections, a augmenté depuis le classement du canal au patrimoine mondial en 1996, puis s’est stabilisée sur certains secteurs qui sont maintenant saturés.

 

Cette augmentation du trafic de navigation a posé à Voies Navigables de France des problèmes de gestion de la ressource en eau. Une politique d’optimisation de la gestion des équipements et des pratiques de navigation (groupage des bateaux aux écluses notamment) a permis de baisser la consommation annuelle de la section entre Toulouse et Carcassonne, alimentée par les ressources de la Montagne Noire, de 24 hm3 à 18 hm3 voire 15 hm3 en moins de 10 ans malgré l’augmentation du trafic.

 

Le système d’alimentation du canal depuis la Montagne Noire est complexe et repose sur les ressources suivantes :

  • Des retenues gérées par Voies Navigables de France : Saint Ferréol et Lampy,
  • Des droits sur les retenues de la Galaube et des Cammazes dont la gestion est pilotée par l’Institution des Eaux de la Montagne Noire (IEMN, anciennement IIAHMN),
  • Des droits sur la retenue de la Ganguise, gérée par BRL,
  • Des apports limités provenant des bassins versants interceptés.

 

La ressource de la Montagne Noire doit être partagée entre plusieurs usages (irrigation, adduction d’eau potable, alimentation du canal du Midi) et le respect du milieu aquatique avec l’obligation actuelle de maintenir un débit dans la rigole classée en première catégorie piscicole et considérée comme un milieu naturel et l’obligation probable de laisser 1/10 du module à l’aval des cours d’eau interceptés à partir de 2014.

 

Les besoins sont croissants, alors que la ressource n’augmente pas, voire est amenée à diminuer dans le contexte du réchauffement climatique.

 

C’est dans ce contexte qu’ISL est chargé de réaliser un diagnostic du système d’alimentation du canal du Midi ainsi que de proposer une stratégie de gestion de ce système.

Mission : 

Volet 1 : Diagnostic technique, organisationnel et démarche qualité

  • Diagnostic technique : analyse hydrologique et hydraulique du fonctionnement et de la gestion du système alimentaire du canal du Midi. Ce diagnostic comprend :
  • La synthèse des études et données existantes,
  • Une étude hydrologique et hydraulique de la gestion de l’alimentation du canal du Midi.
  • Entretiens avec les services de Voies Navigables de France, les partenaires (Institution des Eaux de la Montagne Noire, BRL) et les services de l’Etat compétents
  • Diagnostic organisationnel et propositions d’amélioration dans une démarche qualité. Le diagnostic organisationnel comprend :
  • Introduction à l’approche processus et au management par la qualité,
  • Etat des lieux de l’organisation mise en place,
  • Diagnostic qualité : points forts et axes d’amélioration,
  • Dossier qualité pour la gestion opérationnelle du système alimentaire du canal du Midi

 

Volet 2 : Analyse juridique, économique et stratégique

  • Analyse juridique des textes fondateurs et des droits attachés au canal du Midi
  • Analyse économique : analyse des coûts liés aux ouvrages et aux relations avec les différents partenaires,
  • Analyse stratégique

 

Volet 3 : Analyse des situations de crue

  • diagnostic de la gestion en crue du système alimentaire,
  • propositions d’amélioration de la gestion en situation de crue.
Le projet
Pays/région : 
France
Client: 
Voies Navigables de France
Période : 
2009-2011