Revue de sûreté du barrage de Pannecière

Projets similaires

Barrage des Cammazes

Le barrage voûte de hauteur 70 m, édifié à la fin des années 1950. Un diagnostic détaillé de la culée a conduit à envisager des travaux de confortement, par augmentation de son poids-propre.

Ondes de rupture de 9 barrages

La Société Hydro Electrique du Midi a chargé ISL de réaliser les modélisations hydrauliques des ondes de rupture de 9 barrages

Revue de sûreté du barrage de Pannecière

Réalisation de la revue de sûreté du barrage de Pannecière consécutivement aux travaux de réhabilitation de l’ouvrage.

Projet : 

Barrage à voûtes multiples construit entre 1939 et 1949, d’une hauteur de 49 m, créant une retenue en amont d’environ 500 ha, l’ouvrage, de classe A, barre l’Yonne dont il écrête les crues et soutient les étiages.

Des travaux sont entrepris pour remédier aux déplacements irréversibles de l’ouvrage vers l’aval, aux défauts d’étanchéité et au comportement incertain de la structure en cas de séisme. Ils consistent en un traitement des fissures par injection de résine afin de recréer un certain monolithisme du barrage, en la pose d’une géomembrane sur le parement amont visant combattre le phénomène d’alcali-réaction et gérer les défauts d’étanchéité, en un butonnage des voûtes pour rigidifier la structure de l’ouvrage transversalement et en un renforcement des pieds de voûtes pour limiter la fissuration en pied des voûtes. L’EPTB Seine Grands Lacs est assisté techniquement dans sa mission de maîtrise d’ouvrage par ISL. Le montant des travaux de réhabilitation du barrage de Pannecière avoisine 15 millions d’euros.

 

Dans le cadre réglementaire de l’article 7 de l’arrêté du 29 février 2008 modifié par l’arrêté du 16 juin 2009, une revue de sûreté du barrage de Pannecière consécutivement à la réalisation des travaux de réhabilitation et confortement de l’ouvrage est à réaliser avant fin 2012.

Mission : 

La mission se divise en quatre prestations :

 

  • La définition du programme de l’examen technique complet avant sa réalisation afin de le soumettre à l’avis du service de contrôle et au Maître d’Ouvrage et à le coordonner aux travaux actuellement en cours (les travaux de réhabilitation du barrage sont réalisés sous Assistance à Maîtrise d’Ouvrage d’ISL);

 

  • La réalisation des visites de l’examen technique complet consistant en un parcours à pied de l’ouvrage, accompagné du Maître d’Ouvrage afin de partager sa connaissance de l’exploitation et de la maintenance de l’ouvrage.

L’examen technique complet vise à enrichir et parfaire les examens habituels tels que les visites techniques approfondies en inspectant et analysant les zones noyées ou difficilement accessibles de façon courante. Des travaux de confortement du barrage étant en cours en 2012 et ces derniers étant réalisés à l’abri d’un batardeau mettant à sec le pied amont du barrage, les parties habituellement noyées du barrage sont visibles et une inspection à sec du parement amont a été possible;

 

  • L’élaboration du rapport de sûreté sur la base de l’examen technique complet et des conclusions et recommandations de l’étude de danger et des rapports d’auscultation et de visites approfondies;

 

  • La présentation du rapport au Maître d’Ouvrage puis au service de contrôle et intégration des commentaires effectués.
Le projet
Pays/région : 
France
Client: 
Grands Lacs de Seine
Période : 
2012-2013