Risques de pollution de la retenue de Lom Pangar

Thématiques

Projets similaires

Risques de pollution de la retenue de Lom Pangar

Étude des risques associés à un déversement accidentel d’hydrocarbures dans la retenue du barrage de Lom Pangar au Cameroun

Projet : 

L’oléoduc Tchad-Cameroun traverse la future retenue du barrage réservoir de Lom Pangar, sur la rivière Lom et un affluent le Mbitel, sur une longueur cumulée d’environ 4,7 km.

L’objectif de l’étude est de fournir une définition claire et pragmatique des risques et des solutions à mettre en œuvre en cas de déversement accidentel de pétrole dans la retenue :

  • Définition des scénarios d’étude (durée et débit de la fuite ou de la rupture de l’oléoduc, nature de l’hydrocarbure, conditions hydrologiques, vents),
  • Modélisation de la propagation de la nappe d’hydrocarbures dans la retenue et localisation des secteurs potentiellement touchés,
  • Propositions en vue de l’adaptation du Plan d’Intervention Spécialisé en cas de déversement accidentel d’hydrocarbures de l’oléoduc, définition des mesures à inclure dans le Plan de Gestion environnementale de l’oléoduc et dans le Plan de Gestion Environnementale et Sociale du barrage et estimation du coût des mesures complémentaires.
Mission : 

Des simulations des écoulements dans la retenue ont été réalisées par modélisation hydraulique 2D réalisée avec le logiciel Rubar 20 pour trois situations de niveau de retenue, de débits d’apport et de débits évacués au barrage.

 

Les conditions hydrodynamiques sont couplées avec un modèle de propagation d’hydrocarbure (logiciel GNOME), avec prise en compte du vent, de la houle, de la température ambiante et de l’eau, des matières en suspension et de l’évapotranspiration, ainsi que des propriétés de l’hydrocarbure (température, densité, flottabilité et viscosité, composition, pression dans l’oléoduc et compressibilité) et de leur évolution estimée avec le logiciel ADIOS.

 

Deux types de déversements d’hydrocarbure sont étudiés : une fuite non détectée et une rupture instantanée de l’oléoduc. Les hydrogrammes d’hydrocarbures déversés ont été estimés à partir du volume entre vannes de sectionnement et par calcul de pertes de charge.

 

Au final 12 scénarios de déversement sont étudiés (3 situations hydrologiques, deux positions de rupture, deux types d’accidents), ainsi que 5 tests de sensibilité sur les conditions d’écoulement (coefficient de Strickler) ou les conditions de vent.

 

Les résultats de l’étude de propagation sont notamment l’estimation du temps d’arrivée de la nappe d’hydrocarbure au barrage et l’identification des zones d’échouage de la nappe sur les berges.

 

En fonction de ces résultats, des daptations du Plan d’Intervention Spécialisé en cas de déversement accidentel d’hydrocarbures de l’oléoduc et du Plan de Gestion environnementale de l’oléoduc et dans le Plan de Gestion Environnementale et Sociale du barrage sont proposées. Elles comportent des mesures de différents types :

  • Mesures de surveillance et d’intervention en cas de déversement accidentel d’hydrocarbures,
  • Mesures relatives à la protection des populations, à l’eau potable et à l’abreuvement du bétail,
  • Mesures relatives à l’activité de pêche,
  • Mesures relatives à la faune, la flore et aux espaces protégés,
  • Mesures de surveillance et de gestion technique du barrage
Le projet
Pays/région : 
Cameroun
Client: 
Ministère de l’Energie et de l’Eau
Période : 
2008
Partenaires : 
Oréade-Brèche