Volumes prélevables bassins du Doux et de l'Eyrieux

Thématiques

Projets similaires

Volumes prélevables bassins du Doux et de l'Eyrieux

Garantir les besoins du milieu naturel et les usages

Projet : 

L’étude a pour objectif de définir les volumes prélevables sur les bassins versants de l’Eyrieux et du Doux en Ardèche, permettant de garantir les besoins du milieu naturel ainsi que les usages en moyenne quatre années sur cinq. Il s’agit de mettre en adéquation des besoins avec la ressource dans une démarche de planification afin d’éviter la récurrence de la gestion de crise (arrêtés de restrictions de prélèvements).

 

Le suivi de l’étude a été assuré par un comité de pilotage comprenant les services de l’Etat et les représentants des collectivités et des usagers des bassins versants.

 

L’étude se décomposait en 6 phases, dont la synthèse est présentée ci-après  :

  • Phase 1 : Caractérisation des sous-bassins et recueil de données
  • Phase 2 : bilan des prélèvements existants, analyse de l’évolution. Les données disponibles sur les prélèvements ont été analysées et complétées afin d’améliorer leur connaissance. Les prélèvements ont ainsi pu être reconstitués sur la période 1997-2007 en distinguant les ressources sollicitées : prélèvements directs en rivière par pompage, retenues collinaires ou barrages, nappe alluviale, nappe profonde ou ressources hors bassin.
  • Phase 3 : Impact des prélèvements et quantification des ressources existantes. Le régime hydrologique des bassins versants est de type pluvial méditerranéen, avec un étiage marqué sur les mois de juillet et d’août. Les ressources naturelles disponibles et l’impact des prélèvements et des rejets sur ces ressources ont été évalués. Les débits des cours d’eau à l’aval des sous bassins versants ont été reconstitués avec l’influence des prélèvements (débits influencés observables) et dans une hypothèse d’absence de prélèvements et des rejets (débits naturels).
  • Phase 4 : Détermination des débits minimum biologique / besoins des milieux aquatiques. Plusieurs espèces piscicoles patrimoniales sont présentes sur le bassin versant dont la truite et le blageon. Une modélisation de l’évolution de la qualité de l’habitat piscicole avec le débit en différents points représentatifs du réseau hydrographique a été entreprise. Cette analyse a mis en évidence que l’hydrologie à l’étiage est contraignante pour les milieux aquatiques. La situation actuelle ne doit pas être aggravée par un accroissement des prélèvements. Sur certains bassins, ces prélèvements doivent être réduits pour améliorer la qualité de l’habitat piscicole.
  • Phases 5 et 6: détermination des volumes prélevables et des Débits Objectif d’Etiage ; proposition de répartition des volumes entre les usages et proposition de périmètre d’organisme unique. En fonction de l’impact des prélèvements sur la qualité du milieu aquatique, deux types de scénarios, qui feront l’objet d’une concertation, sont proposés à l’étiage (juin-septembre) selon les sous bassins : scénario de gel des prélèvements à l’étiage, c'est-à-dire maintien au niveau actuel et scénario de réduction de prélèvements à l’étiage. Par ailleurs une sensibilisation des usagers aux économies d’eau devra être réalisée par les acteurs des bassins.
Mission : 
  • Pilotage de l’étude, animation des comités de pilotage et technique, animation du groupement de bureaux d’étude,
  • Etude et reconstitution spatio-temporelle des prélèvements agricoles,
  • Etude hydrologique en état influencé et non influencé par les prélèvements et les rejets,
  • Etude des scénarios de réduction des prélèvements et de leurs impacts sur l’hydrologie
Le projet
Pays/région : 
France
Client: 
Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse
Période : 
2009-2011
Partenaires : 
Aquascop
Calligée